Survivre à la violence

Survivre à la violence

02
.19

Prise au piège dans une relation de violence, Isobel redoutait les conséquences qu’engendrerait l’abandon du domicile conjugal. Rassemblant son courage, elle y est parvenue. Ce fut une première étape vers la guérison. « Je suis la preuve vivante qu’on peut avoir une deuxième chance dans la vie, explique Isobel. Et c’est grâce à l’Armée du Salut que je l’ai obtenue. » Pendant des années, Isobel a été victime de sévices psychologiques de la part de son conjoint. Il lui disait qu’elle était laide, grosse, peu attirante, et que personne ne

Pendant 38 ans, Lawrence a consommé des drogues dures pour essayer d’oublier un traumatisme sexuel dont il a été victime lorsqu’il était jeune.

La souffrance en silence

02
.05

Pendant 38 ans, Lawrence a consommé des drogues dures pour essayer d’oublier un traumatisme sexuel dont il a été victime lorsqu’il était jeune. En décembre 2018, il a terminé avec succès un programme de traitement de la toxicomanie de l’Armée du Salut à Ottawa. « Je suis heureux d’avoir décidé de m’inscrire à ce programme, indique Lawrence. Je devais changer ma vie. » Lawrence n’avait que quatre ans lorsque ses parents ont divorcé, un événement qui a grandement ébranlé son estime de soi et son sentiment de sécurité. De six à douze