Kingston after-school.web

Des jeunes font du bénévolat dans le cadre d’un programme parascolaire de l’Armée du Salut

02
.22

Jamie-Lynn a commencé à fréquenter le programme d’activités parascolaires de l’Armée du Salut de Kingston, en Ontario, à l’âge de 7 ans. Aujourd’hui, cette adolescente est bénévole là où elle a appris à lire et à écrire. « Dès que j’ai su comment lire, écrire et faire des maths, j’ai réussi à l’école haut la main, dit Jamie-Lynn. J’adore ça ici. » Les bénévoles comme Jamie-Lynn aident les plus petits à faire du bricolage ou leurs devoirs, à apprendre à couper des légumes en toute sécurité ou à accomplir des tâches ménagères. « J’aime

Haiti Hurricane Destruction #5

Un travailleur humanitaire nous livre un récit intéressant

02
.22

Le 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew, qui a frappé le sud-ouest d’Haïti, a détruit 200 000 résidences. De plus, près de 14 millions de personnes ont eu besoin d’aide humanitaire. L’Armée du Salut, qui était déjà présente sur le terrain, a distribué des denrées et,

2017-02-09_setting-goals

Un peu de lumière au bout du tunnel

02
.13

Pour Leena, 38 ans, pauvreté et monoparentalité sont étroitement liées. « J’ai du mal à joindre les deux bouts, dit-elle. Sans l’Armée du Salut, ma situation serait encore pire, car je ne rêverais plus. » Le conjoint de Leena l’a quittée en 2014

2017-02-06_medicine-hat_feeding-prog

On trouve de l’espoir à notre table

02
.13

Il y a un an, David, âgé de 44 ans, était vulnérable et sans abri. En acceptant d’aller à la soupe populaire de l’Armée du Salut à Medicine Hat, en Alberta, il a réalisé son rêve de prendre un repas chaud et nourrissant. « Au centre, je ne suis pas un numéro. Il y a toujours quelqu’un qui me salue et prend de mes nouvelles. » En 2016, l’Armée du Salut a servi plus de 15 000 repas aux laissés-pour-compte de Medicine Hat. « Nous servons le souper cinq fois par semaine, dit Ian Scott,