Salvation Army helps Bryon get through one more day

Lorsque la vie frappe durement

09
.02

Byron était sobre depuis 18 ans, gérait ses troubles mentaux et son syndrome de stress post-traumatique (SSPT), travaillait comme infirmier auxiliaire autorisé et entretenait une relation amoureuse. Mais au moment où il croyait que tout allait bien, des situations imprévues l’ont entraîné dans une spirale descendante dont il n’arrivait plus à sortir. « C’était Noël 2013, raconte Byron. Ma petite amie et moi venions de nous séparer. Ma mère, qui était atteinte de démence, a subi deux accidents vasculaires cérébraux et a dû être placée dans une maison de soins

Anchorage neil

Lorsque le malheur frappe de bonnes personnes

08
.21

Il y a un peu moins d’un an, Neil, 52 ans, a entrepris un programme de traitement de la toxicomanie offert par l’Armée du Salut à Winnipeg. Terrorisé par des images de son passé militaire, Neil était alcoolique et avait quelque 23 kilos d’insuffisance pondérale. « J’avais des comportements que je n’arrivais pas à changer—même si je le souhaitais désespérément, raconte Neil. Après m’être battu pendant plus de dix ans contre des troubles de stress post-traumatique et l’alcoolisme, je touchais les bas-fonds. » Une spirale descendante Cinq ans après que