Savourer un repas en toute dignité grâce à l’Armée du Salut

10
.05

L’Action de grâce est à nos portes et bon nombre d’entre nous se réuniront autour d’une table pour partager un festin traditionnel. Pour les personnes les plus vulnérables comme les gagne-petit, les personnes âgées ayant un revenu fixe et les sans-abri, cette fête leur rappelle douloureusement qu’ils n’ont pas beaucoup de nourriture, d’argent et de ressources.

« Quatre millions de Canadiens connaissent l’insécurité alimentaire, et plus d’un ne sait pas d’où viendra son prochain repas », dit le major Les Marshall, secrétaire territorial des relations publiques et du développement. « L’Armée du Salut cherche à s’assurer que tout le monde profite de cette journée empreinte de traditions en offrant son amitié aux personnes seules et en admettant à sa table ceux qui ont faim ou qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts. »

À l’Action de grâce, comme tout au long de l’année, de nombreux postes de l’Armée du Salut proposent un réseau de soutien alimentaire pour répondre aux besoins des particuliers et des collectivités.

« Nous venons en aide à tous ceux qui crient famine », dit la major Judy Folkins de l’Armée du Salut de Sussex, au Nouveau-Brunswick. « J’habite dans une collectivité altruiste, présente quand vient le temps d’aider son prochain. Le 8 octobre, 200 familles recevront un panier de victuailles. »

De concert avec la chaîne d’alimentation Sobeys et la station de radio 590 CJCW, 800 personnes prendront un repas d’Action de grâce. Au cours des semaines qui précèdent, la population est invitée à se rendre chez Sobeys pour donner des légumes, des dindes ou de l’argent. Ensuite, les employés mettent ces articles dans des paniers à provisions, et des bénévoles apportent toute la nourriture recueillie à l’Armée du Salut, qui s’occupe de la distribuer.

À l’autre bout du pays, à Langley, en Colombie-Britannique, environ 200 personnes seront servies comme au restaurant dans le cadre de l’activité Gateway of Hope de l’Armée du Salut et ce, grâce au soutien de Jag’s MJM Furniture Showcase, JD Farms Specialty Turkey Store & Bistro et Envision Financial.

« Il n’y aura pas de files ou de plateaux, dit Jim Coggles, directeur général. Les bénévoles prépareront le repas et serviront nos invités. C’est une question de dignité. Une grande joie règne dans la salle quand les gens se sentent importants et appréciés. »

« Pour de nombreux convives, il s’agira du seul moment de la semaine où ils auront l’impression de compter. Rien n’égale cela. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes