Opération pôle Nord

Opération pôle Nord

12
.11

À Yellowknife, le programme communautaire des paniers de Noël de l’Armée du Salut, connu sous le nom d’Opération pôle Nord, est une initiative annuelle d’envergure qui vise à répondre aux besoins de huit à onze collectivités, dont certaines sont situées à quelque 1 000 kilomètres de distance. Plus de 250 paniers de Noël sont expédiés par avion, et un nombre égal est distribué à Yellowknife même.

« Nous devions également être présents dans les collectivités à l’extérieur de Yellowknife ― qui ne sont pas accessibles par la route et qui ont besoin d’aide pendant le temps des fêtes », raconte le major Al Hoeft, qui a été affecté à Yellowknife peu de temps après que l’Armée s’y soit implantée, en 1982.

Pour l’Armée du Salut à Yellowknife, la période de Noël débute en août, lorsque les contacts reprennent avec les transporteurs aériens et les partenaires financiers importants, comme Northwest Territories Power Corporation.

À la fin d’octobre et au début de novembre, l’Armée communique avec des personnes qui connaissent bien leurs collectivités et ceux qui sont dans le besoin. Les produits sont expédiés par avion, et les paniers préparés sur place. Un panier typique contient notamment une dinde, des fruits et des légumes en conserve, du lait en poudre, de la farce, des cristaux pour jus et du thé.

Des dizaines de bénévoles donnent de leur temps pour trier et emballer les produits, et une école secondaire des environs organise une collecte de denrées non périssables. L’action bénévole s’étend également au transport aérien effectué par le 440e Escadron de transport des Forces canadiennes et des transporteurs privés comme Air Tindi, qui réserve de l’espace à bord de ses appareils, dans le cadre de ses vols réguliers.

« Nous n’aurions pas les moyens d’expédier ces denrées, avoue Craig Thomas, directeur des opérations à l’Armée du Salut à Yellowknife. Si nous devions payer le transport aérien, la facture se chiffrerait dans les milliers de dollars. »

Les distances sont grandes, et la plupart des collectivités que nous desservons sont accessibles uniquement par avion. Même les livraisons par camion prennent de six à huit heures à partir de Yellowknife, une distance considérable même selon les normes rigoureuses du Nord.

« Nous recevons des paniers de Noël depuis plus d’une dizaine d’années, et cela améliore la qualité de vie des familles démunies, raconte Violet Landry, coordonnatrice de programmes au Zhahti Koe Friendship Centre, à Fort Providence. Si vous en doutez, vous n’avez qu’à regarder les sourires sur les visages. »

« Les paniers de Noël sont certainement précieux, reconnaît Linda Thomas, infirmière au Gamètì Health Centre. Certaines de ces familles sont nombreuses et ne peuvent jamais s’offrir une dinde à moins que l’Armée du Salut leur en envoie une par avion. Un repas à la dinde apporte beaucoup de bonheur à un grand nombre de personnes. »

 

Ken Ramstead

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes