Armée du Salut

Posts Tagged: l’Armée du Salut

Comprendre la maladie mentale

Comprendre la maladie mentale

10
.11

La maladie mentale est l’un des principaux problèmes de santé publique au Canada. La Journée mondiale de la santé mentale, célébrée le 10 octobre, vise à améliorer notre compréhension à ce sujet. L’année dernière, l’Armée du Salut a aidé plus de 1,7 million de Canadiens, dont un grand nombre était confronté à des problèmes de santé mentale. En offrant un toit aux sans-abri, des programmes de réadaptation aux toxicomanes et une aide concrète aux personnes en difficulté, nous tentons de comprendre les besoins des personnes atteintes de maladie mentale, de

Aider des jeunes à gérer leur colère

10
.09

La colère est une émotion normale, mais malsaine quand elle devient incontrôlable. Le programme de gestion de la colère Red Cap de l’Armée du Salut aide des jeunes à comprendre ce qui déclenche leur colère et à élaborer des stratégies pour la maîtriser et faire face à diverses situations contrariantes. « Il est urgent de comprendre pourquoi les enfants sont en colère et ce qu’on peut faire pour y remédier », déclare Tammy Smallwood, coordonnatrice du programme de gestion de la colère Red Cap de l’Armée du Salut à Scarborough, en Ontario. Le programme Red Cap est destiné aux

l’Armée du Salut- Deborah's gate. Hands tied together using red rope.

Une survivante de la traite de personnes trouve l’espoir et la guérison

09
.25

« Deborah’s Gate m’a sauvé la vie, déclare Lauren (nom fictif). Lorsque je suis arrivée à l’Armée du Salut, j’avais l’impression que je méritais qu’on me fasse du mal et que je ne valais rien. Mais le personnel du centre m’a appris à me valoriser. » Le centre Deborah’s Gate de l’Armée du Salut offre un programme spécialisé à des femmes de 18 ans et plus, d’ici et d’autres pays, qui ont été prises au piège de l’exploitation sexuelle ou du travail forcé. « Avant de connaître le centre Deborah’s

Cheryl (left) Julie (right) at Markham's Community and Family Services

Aider de nouveaux arrivants à surmonter leurs difficultés

09
.20

Chaque semaine, dans le cadre du programme What’s Cooking (Qu’est-ce qui mijote) de l’Armée du Salut, à Markham (Ontario), Cheryl prépare des repas sains et délicieux et apprend à cuisiner à peu de frais. Mais pour Cheryl, il ne s’agit pas uniquement de cuisiner des plats occidentaux en respectant un faible budget. « Quand je suis venue à l’Armée du Salut pour la première fois, j’étais craintive et angoissée, confie Cheryl. Mon mari avait perdu son emploi, et à titre de nouveaux arrivants, nous n’avions aucun soutien familial. J’étais déprimée

Du soutien aux familles à faible revenu à la rentrée des classes

Du soutien aux familles à faible revenu à la rentrée des classes

09
.19

Les écoliers sont retournés en classe depuis déjà quelques semaines, et Megan, mère monoparentale, est reconnaissante à l’Armée du Salut d’avoir fourni à sa fille de six ans, Lilly, un nouveau sac à dos rempli de fournitures scolaires. « Les dépenses liées à la rentrée des classes sont une grande source de stress pour moi, déclare Megan. L’achat d’une boîte-repas, d’un sac à dos et de fournitures scolaires se chiffre à environ 200 $. Normalement, je devrais payer seulement une partie de mes factures mensuelles et éventuellement rattraper le retard.

children and youth participants at Salvation Army after-school club

Les programmes parascolaires aident à la prise en charge et au soutien de tous les enfants

09
.11

C’est le début de l’année scolaire et de nombreux centres de l’Armée du Salut se préparent à offrir aux enfants et aux jeunes des programmes parascolaires de qualité qui améliorent leur bien-être physique et psychologique. « Les programmes parascolaires de l’Armée du Salut font en sorte que tous les enfants ont l’occasion de s’épanouir », affirme Jennifer Hibbs, intervenante sociale à l’église communautaire Lakeshore de l’Armée du Salut à Etobicoke, en Ontario. « Ma fille fréquente un club parascolaire de l’Armée du Salut, confie Roger. Elle a tissé des liens avec des conseillères

D’étudiante-athlète à toxicomane

07
.30

Issue d’une bonne famille, Meagan, 28 ans, a grandi dans une petite ville. Cette jeune femme, douée pour les études et le sport, a eu recours à la drogue pour atténuer la douleur causée par une blessure et faire face à sa déception de ne plus être en mesure de jouer au soccer. Elle entama alors une spirale descendante qui l’emmena à consommer de la drogue, à commettre des crimes et à entretenir des relations malsaines pendant des années. Hors de contrôle « J’ai perdu le contrôle de ma vie à une

Une mère seule se refait des forces grâce à un camp d’été

Une mère seule se refait des forces grâce à un camp d’été

07
.20

Un temps d’arrêt, des souvenirs, de nouvelles amitiés, des activités, voilà ce que propose le camp des mamans et des enfants, offert à Jackson’s Point, sur la rive du lac Simcoe, en Ontario. Les mères seules et leurs enfants ont ainsi l’occasion d’échapper aux obligations de la vie quotidienne, de passer de beaux moments ensemble, de se détendre et de se ressourcer dans un décor magnifique. « Ce camp est une escapade fantastique, affirme Tammy, 38 ans. C’est l’occasion rêvée de prendre de courtes vacances sans avoir à se soucier

Aidez à soulager la faim pendant l’été

Aidez à soulager la faim pendant l’été

07
.20

Selon Banques alimentaires Canada, près d’un million de Canadiens auront recours à une banque alimentaire cet été. La faim touche particulièrement les enfants, qui ne bénéficient pas des programmes de repas à l’école pendant les vacances scolaires. Les familles pauvres doivent choisir entre payer le loyer ou faire l’épicerie. Par conséquent, de nombreux enfants ne mangent pas à leur faim. « Les dons que nous recevons de la collectivité diminuent pendant l’été, explique Kim Duquette, coordonnatrice de la banque alimentaire de l’Armée du Salut à Midland (Ontario). Les gens sont