Un héritage qui dépasse toutes les attentes

07
.07

Voici l’histoire d’une femme généreuse et de son héritage.

Betty Bonnington (née Rogers) est née en 1927, dans une région rurale de la Saskatchewan. En 1952, elle a déménagé à Toronto pour être plus près de Ken, son futur mari. Peu de temps après, Betty et Ken se sont mariés. En 1957, ils sont allés vivre à West Vancouver, en Colombie-Britannique.

Ken travaillait dans les collections internationales, ce qui permettait au couple de vivre à l’aise financièrement. Malheureusement, il est décédé en 2002.

Ken et Betty, qui n’avaient pas d’enfants, fréquentaient régulièrement certains membres de leur famille élargie : un frère, une sœur, trois nièces, cinq neveux et de nombreux amis. Dans son testament, Betty a fait 32 legs à sa famille et à ses amis, et quatre à des organismes de bienfaisance, dont l’Armée du Salut. L’affection qu’éprouvait Betty pour l’Armée provenait en partie du fait que son frère Tom et sa femme étaient membres de l’église de cette organisation et qu’ils lui parlaient souvent des services sociaux offerts par celle-ci aux laissés-pour-compte de sa collectivité.

Betty est décédée en 2013. Son legs à l’Armée du Salut a été divisé en trois parties. La première était un don général qui devait être appliqué là où les besoins étaient les plus grands. La deuxième partie était destinée à l’achat d’un nouvel édifice pour l’église Sunshine Coast, en Colombie-Britannique.

Sur les conseils du liquidateur de la succession, la troisième partie du legs a été utilisée pour remplacer deux enseignes abîmées de l’Armée du Salut à North Vancouver. Aujourd’hui, les nouvelles enseignes illuminent la façade de l’édifice situé à l’intersection de la Lonsdale Avenue et de la 12th Street. Elles incitent les passants à entrer pour demander de l’aide pour divers problèmes : troubles de santé mentale, banques alimentaires ou aiguillage vers des centres de traitement de la toxicomanie. Certains résidents du quartier ont proposé leurs services comme bénévoles. D’autres se sont informés au sujet du service du dimanche.

Lorsqu’elle a planifié sa succession, il y a huit ans, Betty aurait-elle pu entrevoir l’héritage remarquable qu’elle allait laisser? Aujourd’hui, du haut du ciel, elle doit être fière.

 

 

Kathy Mannas, CFRE
Dons planifiés
Armée du Salut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes