L’Armée du Salut et l’intimidation

L’Armée du Salut et l’intimidation

02
.21

Au Canada, la Journée du chandail rose vise à contrer l’intimidation, un problème majeur qui touche un enfant sur cinq. L’Armée du Salut a mis sur pied le programme de gestion de la colère Képi rouge destiné à enseigner aux jeunes, dont plusieurs sont des victimes ou des agresseurs, comment maîtriser leurs émotions dans des situations stressantes.

« Dans de nombreux cas, dès que les enfants s’expriment sur les raisons de leur colère, l’intimidation en est souvent la cause », indique Sandra Reid, travailleuse auprès des jeunes de la collectivité de Newmarket, en Ontario.

Le programme de gestion de la colère Képi rouge s’adresse aux enfants de 8 à 12 ans. Il est offert dans des écoles pendant la pause du dîner par des bénévoles et des employés bien formés et dont les antécédents judiciaires ont été vérifiés. C’est par le truchement de discussions et d’activités que les participants apprennent à gérer leurs émotions et à contrôler leurs réactions négatives. Dès qu’ils ont compris comment canaliser leurs frustrations, les jeunes peuvent davantage se concentrer sur ce qu’on leur enseigne en classe.

« Grâce aux trucs que j’ai appris dans le cadre du programme Képi rouge, j’ai cessé de me battre parce que j’étais en colère. Maintenant, je compte jusqu’à 10 et je me distancie de la situation stressante. Je suis fière de moi quand je fais cela », dit Nicole, 11 ans.

La colère emmagasinée peut avoir des répercussions sur nos relations avec autrui. « Lorsque les enfants font part à leurs parents, à leurs amis et à leurs frères et sœurs des stratégies de gestion de la colère qu’ils ont apprises, nous savons que nous avons atteint notre but », précise Sandra.

À la fin de la formation, qui s’étale sur une période de huit à dix semaines, les jeunes reçoivent un diplôme et un képi rouge.

« Il nous arrive tous d’être en colère, dit Nicole. Mais j’ai appris que l’important, c’était notre façon de réagir dans une situation troublante. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes