Le bénévolat me réchauffe le cœur  - Stu Bradley

Le bénévolat me réchauffe le cœur 

12
.19

Stu Bradley, 82 ans, se prépare à surveiller bénévolement une marmite de Noël de l’Armée du Salut installée à Cochrane, en Alberta. Il soutient que l’expérience est enrichissante et que la réaction du public à la campagne de financement est réconfortante. Il fait part de ses souvenirs de l’année dernière, à propos de ce qui a contribué à remplir la marmite.

« Après un quart de travail de quatre heures dans une épicerie locale pour aider l’Armée du Salut, j’ai été profondément ravi en pensant à notre collectivité, à ses membres et à la façon dont ces derniers comblent un besoin urgent de l’Armée du Salut », a déclaré Stu.

« En faisant sonner la cloche près d’une marmite, j’ai eu un aperçu des gens de ma collectivité qui font des dons à l’Armée du Salut.

« Oui, beaucoup de personnes ont accepté le “Joyeux Noël” et continué leur chemin dans la bonne humeur. Mais il y a eu un monsieur qui a sorti un beau billet de 50 $ de son portefeuille. Et une dame est retournée jusqu’à sa voiture dans le stationnement pour recueillir de l’argent à donner. Puis une autre dame, aux cheveux gris, a pris le temps de nous raconter que son père était revenu de la Deuxième Guerre mondiale avec des histoires sur tout ce que l’Armée du Salut avait fait pour lui pendant cette horrible période.

« En me rendant à mon emplacement de marmite, je me suis arrêté pour prendre un café et j’ai été choqué par le témoignage d’un homme qui s’est rendu chez une personne âgée pour connaître ses besoins : il a été ébranlé lorsqu’il a vu que le réfrigérateur était vide. Puis il a jeté un coup d’œil dans le garde‑manger et constaté qu’il n’y avait rien sur les étagères. J’espérais que les dons recueillis dans ma marmite aideraient à garnir les étagères de cette personne âgée.

« Près d’une marmite de Noël, on peut entendre beaucoup d’histoires de gens qui apprécient les services de l’Armée du Salut et la bonté dont cette organisation a fait preuve à leur égard.

« Quand je suis arrivé à l’emplacement où j’ai été affecté, ma marmite était vide. À la fin de mon quart de travail, la collectivité l’avait remplie d’espoir. Quelle belle façon de partager sa bonne fortune. »

Si vous voulez travailler bénévolement pour l’Armée du Salut, visitez le https://salvationarmy.ca/benevolat/inscription/?lang=fr. Vous contribuerez grandement à accroître le soutien que nous pouvons apporter à notre collectivité et qui changera des vies.

Photo : Riley Cassidy

 

 

 

181243qgt-sw/fl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Une cuisine ambulante pour nourrir les démunis à Halifax

Une cuisine ambulante pour nourrir les démunis à Halifax

03
.21

L’unité d’intervention communautaire (une cantine ambulante à Halifax) distribue de la nourriture aux personnes qui ne mangent pas à leur faim, procure des bottes d’hiver aux sans-abri, prête une oreille attentive aux personnes vulnérables et veille sur eux pendant les

Un camp unique pendant la semaine de relâche

Un camp unique pendant la semaine de relâche

03
.13

Regent Park est l’un des quartiers de Toronto où le taux de pauvreté infantile est le plus élevé. Pour donner aux enfants un coup de pouce et les aider à échapper à leur milieu familial, l’Armée du Salut leur propose