L’Armée du Salut a désormais pignon sur rue à West Kelowna

09
.05

Jusqu’à tout récemment, les résidents de West Kelowna, en Colombie-Britannique, devaient voyager en autobus pendant une demi-journée pour se rendre dans un centre de l’Armée du Salut. Cela créait un obstacle important et un stress supplémentaire pour tous ceux qui désiraient profiter de nos services.

Le 18 août, l’Armée a résolu le problème en ouvrant un centre communautaire dans cette collectivité. Ainsi, elle peut offrir du soutien aux habitants du quartier et répondre à leurs besoins.

« Le nouveau centre communautaire sera très utile, dit Michael Edwards, travailleur social. Pour obtenir notre soutien, une famille que nous aidions perdait presque une journée pour se rendre de West Kelowna à Kelowna, et ce, parce qu’elle devait prendre quatre autobus. »

L’Armée du Salut est présente dans le centre de la vallée de l’Okanagan depuis 1919. Au cours des années, Kelowna n’a cessé de se développer, tout comme les collectivités situées à l’ouest de la ville.

« L’année dernière, le nombre de personnes qui nous ont demandé de l’aide a doublé, indique Pam Grimm, coordonnatrice des communications. Nous offrons de plus en plus de services à des familles de travailleurs à faible revenu qui doivent choisir entre payer le loyer ou nourrir et vêtir leurs enfants. Ces parents n’avaient jamais eu à prendre de telles décisions auparavant.

Nous profitons aussi du fait que les personnes cognent à notre porte pour nous demander du soutien pratique (nourriture ou vêtements) et pour les aider à régler d’autres problèmes qui sont bien souvent sous-jacents.

Nos programmes sont élaborés en fonction des besoins. Par exemple, nous offrons un programme d’autonomisation des familles qui épaule les personnes touchées par la maladie mentale ou la dépendance d’un proche, un cours sur la planification budgétaire qui aide les plus démunis à tirer le maximum de chaque dollar, et des outils qui viennent en aide aux parents ayant besoin de conseils. Notre objectif est de permettre aux gens d’être indépendants et de reprendre pied rapidement. »

Le nouveau centre communautaire permettra aussi à l’Armée du Salut de travailler étroitement avec les Autochtones et d’offrir des services dans cette région, créant ainsi une meilleure approche collaborative destinée à aider les gens quand ils en ont besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes