La spirale de l’itinérance d’un comédien

09
.07

Il y a quelques mois, Kevin, immigrant iranien, vivait dans les rues de Vancouver. Ce n’était pas la vie que cet ancien comédien, âgé de 30 ans, avait imaginée. Il était sans foyer, sans argent et sans famille. Aujourd’hui, grâce à l’Armée du Salut, Kevin a un toit sur la tête et a repris espoir.

« J’étais aux prises avec plusieurs problèmes, dit Kevin. La vie était dure, mais l’Armée du Salut a changé tout cela. »

En 2006, Kevin était un comédien connu et un professionnel du patin à roues alignées en Iran. Afin de soutenir des causes qui lui tenaient à cœur, notamment la recherche sur le cancer et la sclérose en plaques, il a traversé le pays en patins afin de recueillir des fonds. Pendant son périple, il a noté les préoccupations de personnes qu’il a croisées, et en a fait part au gouvernement. Mais les restrictions à la liberté d’expression imposées par les dirigeants iraniens l’ont mené en prison.

« Je me suis enfui en Turquie, puis en Bulgarie, afin d’éviter d’être capturé, raconte Kevin. La police bulgare m’a arrêté et m’a renvoyé en Turquie, où j’ai passé un an en prison. Ce fut un moment extrêmement difficile. »

En 2011, Kevin a émigré au Canada et s’est installé à Vancouver. En raison de la barrière linguistique, il a eu du mal à trouver un emploi, a connu des difficultés financières et s’est retrouvé dans la rue.

« Je vagabondais dans les rues dans un total désespoir, raconte Kevin. Je ne possédais qu’un sac à dos. Je n’arrivais pas à dormir et ne me nourrissais pas adéquatement. »

Après quelque temps, un sans-abri lui a parlé de la Belkin House de l’Armée du Salut, qui offre aux sans-abri et aux personnes à risque d’itinérance un programme en établissement, afin de les aider à devenir autonomes.

« Lorsque je suis arrivé à l’Armée du Salut, ma qualité de vie s’est améliorée, dit Kevin. Étant donné que mes besoins de base étaient comblés, j’ai pu consacrer mon énergie à l’amélioration de ma situation. J’ai trouvé un emploi à temps partiel et je suis maintenant en paix avec moi-même. »

À la Belkin House, Kevin a acquis les connaissances de base qui lui ont permis de mieux vivre, de trouver du travail et d’aller de l’avant. « L’Armée du Salut aide les gens à atteindre l’objectif qu’ils se sont fixé, déclare Les McAusland, directeur des services d’hébergement. »

« L’Armée du Salut est mon espoir, mon foyer et ma famille, affirme Kevin. Le soutien que j’ai reçu m’a permis d’oublier la situation difficile dans laquelle j’étais. J’ai retrouvé mon chemin et c’est magnifique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes