kettleholder

FIDÈLE AU POSTE PENDANT PLUS DE 65 ANS

12
.01

On ne pourrait jamais croire que quelqu’un oserait faire le pied de grue par de froides journées d’hiver pour aider les plus démunis, et pourtant c’est ce qu’a fait avec joie un homme de Tillsonburg pendant six décennies.

Bill Oliver, âgé de 76 ans, participe à la campagne des marmites de Noël de l’Armée du Salut depuis qu’il a 9 ans. Depuis 1949, il ne s’est absenté qu’une seule fois en raison de problèmes de santé. « Je le fais, car même les plus démunis ont le droit de célébrer Noël », dit-il allègrement.

Bill précise que le monde a bien changé depuis les années 50, et que la seule constance est la générosité des gens. « J’aimais bien les hivers froids où je me tenais à côté de la marmite. Je souriais aux gens et leur souhaitais “Joyeux Noël”. Plusieurs personnes se souvenaient de moi, et nombreuses sont celles qui m’ont dit : “Je n’ai déposé de l’argent que dans votre marmite, car vous étiez le seul à m’ouvrir la porte.” », raconte Bill.

En raison de ses problèmes au cœur, Bill a ralenti, car il ne respire plus aussi bien lorsqu’il est à l’extérieur. Cet hiver, il prévoit être là cinq heures par jour, six jours par semaine. Toutefois, il sera bien au chaud dans un centre commercial.

Quand il était dehors, Bill apportait une minichaîne portative pour mettre de la musique de Noël. Aujourd’hui, il remet uniquement des cannes aux enfants, car il y a de la musique d’ambiance dans les centres d’achat. « La recette du succès est simple : sourire. On sollicite beaucoup plus de muscles lorsqu’on fronce les sourcils que lorsqu’on sourit, alors pourquoi ne pas sourire? Je serai un bénévole jusqu’à ma mort », dit Bill tout naturellement.

La campagne des marmites de Noël commence en novembre. Tous les ans, plus de 2000 marmites se retrouvent dans les centres commerciaux et les lieux publics du pays. Les dons aident les 1,9 million de personnes qui font appel aux refuges, aux banques alimentaires et aux services sociaux de l’Armée du Salut tout au long de l’année.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes