2017-02-09_setting-goals

Un peu de lumière au bout du tunnel

02
.13

Pour Leena, 38 ans, pauvreté et monoparentalité sont étroitement liées. « J’ai du mal à joindre les deux bouts, dit-elle. Sans l’Armée du Salut, ma situation serait encore pire, car je ne rêverais plus. »

Le conjoint de Leena l’a quittée en 2014 après 16 ans de mariage. « J’ai reçu un appel au travail me disant que mon mari était à la maison et qu’il rassemblait ses effets personnels. J’étais sous le choc, raconte Leena. Il m’a tout laissé, y compris l’hypothèque et les factures! »

Leena devait donc réagir rapidement et faire des pieds et des mains pour s’assurer qu’elle et ses deux jeunes enfants ne se retrouvent pas dans la rue. N’ayant qu’un revenu fixe, sa situation financière s’est détériorée rapidement. À un certain moment, elle n’avait plus suffisamment d’argent pour payer les factures d’électricité et d’épicerie. Dans les circonstances, elle s’est retournée vers les organismes communautaires.

« Comme j’avais toujours subvenu à mes propres besoins, j’ai eu beaucoup de difficulté à demander de l’aide à l’Armée du Salut de Markham, en Ontario. Quand je rencontrais un intervenant, je n’arrivais pas à le regarder dans les yeux tellement j’étais embarrassée. Toutefois, je me suis rapidement sentie à l’aise. Chaque visite me donnait un peu plus d’espoir. »

L’Armée du Salut a appuyé Leena de nombreuses façons : coup de pouce à Noël, don de vêtements et de nourriture, cours de cuisine pour les personnes ayant un budget serré. Les intervenants de l’Armée du Salut l’ont également aidée à atteindre les objectifs qu’elle s’était fixés dans le cadre du programme Pathway of Hope.

« Le programme Pathway of Hope est offert aux clients qui désirent vraiment sortir du cercle de la pauvreté, dit Julie Whalen, préposée aux services communautaires et d’aide à la famille. Nous les accompagnons, les épaulons ou leur fournissons l’aiguillage nécessaire pour leur permettre d’atteindre les objectifs poursuivis, et éventuellement apercevoir la lumière au bout du tunnel. »

« Grâce à Pathway of Hope, j’ai trouvé un logement, reçu de l’aide concrète, comme un matelas, et été mise en contact avec des personnes qui m’ont aidée avec les factures de chauffage, dit Leena. Je redoute toujours les fins de mois, mais l’Armée du Salut est là pour me nourrir d’espoir et m’aider à remettre ma vie sur les rails. Je croyais que cela ne m’arriverait jamais. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes