Williams.Lake.web

Un nouveau programme de désintoxication offert par l’Armée du Salut

04
.06

Le nombre de décès liés à la consommation de drogue est stupéfiant. En décembre 2016, 142 personnes sont décédées à Williams Lake, en Colombie-Britannique, soit en moyenne neuf personnes tous les deux jours.

« Quatre-vingt-dix pour cent de nos clients ont des problèmes de toxicomanie », dit Tamara Robinson, coordonnatrice des services d’aide à la famille de l’Armée du Salut. « En l’absence d’appui et de moyens financiers, un grand nombre de toxicomanes ne suivent pas de cure ou n’arrivent pas à reprendre leur vie en main. C’est pourquoi nous avons lancé ce nouveau programme au début de mars. »

Les effets positifs se font déjà sentir. En raison des bons résultats qu’elle a obtenus dans le cadre de ce programme, Samantha, toxicomane et alcoolique, a pu renouer avec son garçon. En effet, elle est sobre depuis deux semaines. « J’ai désormais une raison de me lever chaque matin, dit-elle. Je peux faire face à une journée normale. »

Au sujet du programme

D’une durée de huit semaines, ce programme intensif est le seul traitement de dépendance hors établissement offert dans la région de Cariboo. Cette approche permet à chaque client d’intégrer de nouvelles compétences et de les mettre immédiatement en application dans son milieu de vie. Le programme aborde diverses thématiques : stratégie de gestion de la colère, prévention de la rechute, gestion des sentiments négatifs, établissement d’objectifs et adaptation au changement. Lorsque le participant a terminé avec succès le programme, il peut bénéficier d’un traitement postcure de trois mois.

« Nous espérons que les participants auront tous les outils nécessaires pour résister à la tentation de consommer de nouveau lorsqu’ils se retrouveront dans des situations délicates », précise Tamara. « Avec un peu de soutien, tout le monde peut reprendre les rênes de sa vie. »

Photo : Samantha et William Smith, intervenant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Pine.Lake_.web_

Présent auprès des jeunes, même après le camp

08
.02

Pour les enfants démunis, passer une semaine au camp leur permet de mettre de côté les défis liés à la pauvreté, de fuir le quotidien, d’améliorer leurs aptitudes interpersonnelles et d’acquérir de la confiance en soi. Mais, que leur arrive-t-il

Kingston.gardenAfterschool.web3

Semer l’espoir

08
.02

Le tout nouveau jardin communautaire du Center of Hope de l’Armée du Salut à Kingston, en Ontario, permet à la collectivité de cultiver des fruits et des légumes et de les distribuer aux personnes et aux familles à faible revenu.