Food Bank

De la charité à la dignité

10
.28

“À la banque alimentaire, le plus grand cadeau qu’on peut faire aux gens consiste à leur donner un choix“, explique Elliott Innes, directeur des services communautaires et d’aide à la famille à Fort Erie, en Ontario. “C’est pourquoi nous ne préparons pas de paniers à l’avance. Nous laissons les gens choisir selon leurs besoins.“

Un Canadien sur cinq saute des repas pour joindre les deux bouts, et les banques alimentaires sont devenues une des principales ressources pour combattre la faim.

“Je me sens très humilié quand je manque d’argent et de nourriture, avoue un client de la banque alimentaire. Avant de perdre mon emploi, je savais toujours que j’aurais assez à manger. Il est extrêmement difficile pour moi de demander de la nourriture dans une banque alimentaire, et je suis reconnaissant d’être traité avec respect.“

L’Armée du Salut vise à redonner la dignité aux personnes qui ont été forcées par les circonstances à recourir à une banque alimentaire. À la banque alimentaire, les gens vivent une expérience semblable à une visite à l’épicerie et apprennent à lire les étiquettes afin de faire des choix santé.

Au Canada, la première banque alimentaire a ouvert ses portes en 1981, à Edmonton. Au départ, les banques alimentaires devaient être une mesure temporaire. Cependant, le besoin se fait encore sentir aujourd’hui – et a même grandi.

Plus de 40 % des Canadiens connaissent une personne qui a déjà eu recours à une banque alimentaire. Il est temps de mettre fin à la pauvreté au Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes