Derrière les statistiques

06
.19

20150617sidebar_frChaque jour, en raison de conflits et de persécutions, plus de 30 000 personnes sont forcées de quitter leur foyer et de trouver refuge dans leur pays ou ailleurs.

Le 20 juin, la Journée mondiale des réfugiés souligne la force, le courage et la détermination de millions de réfugiés.

Les victimes doivent souvent fuir en catastrophe, soit par la force soit volontairement, laissant derrière elles tous leurs biens—sans savoir quelle sera leur destination ou si elles pourront un jour rentrer chez elles.

Ibo, 17 ans, raconte comment lui et sa famille ont trouvé refuge en Syrie, dans une grotte qui servait d’abri contre les bombardements, lorsque la ville où ils habitaient a subi de puissantes attaques.

Hayleen, 14 ans, vient d’une région de la Syrie qui a été le théâtre de violents combats et de bombardements. La famille a dû quitter sa maison et, pendant plusieurs mois, s’est réfugiée dans une école transformée en abri communautaire, avant de fuir à Beyrouth.

Malgré les souffrances et les pertes, les réfugiés caressent les mêmes espoirs et les mêmes rêves que nous—mais ils ont besoin de protection, de compassion et de soins.

L’Armée du Salut soutient les réfugiés

« Les réfugiés sont des gens ordinaires qui essaient de survivre à des situations extraordinaires », déclare Paula Marshall, agente de liaison au sein des services d’aide aux immigrants et aux réfugiés de l’Armée du Salut au Canada.

« Un grand nombre de gens à qui l’Armée du Salut vient en aide connaissaient la prospérité avant d’être obligés de tout abandonner et de fuir, déclare Mme Marshall. Qu’ils soient pharmaciens, ingénieurs, professeurs ou travailleurs de la construction, tout ce qu’ils souhaitent est de retrouver une vie normale. »

L’Armée du Salut du Canada est signataire d’une entente de parrainage avec Citoyenneté et Immigration Canada. Selon cette entente, l’Armée du Salut parraine des réfugiés ou collabore avec le secteur privé pendant un an, et assume la responsabilité financière et psychologique des réfugiés pendant leur réinstallation.

Outre le soutien à la réinstallation, les services d’aide aux immigrants et aux réfugiés de l’Armée du Salut à Spryfield (N.-É.), à Toronto, à Winnipeg et à Montréal offrent également  aux nouveaux immigrants de l’aide sous diverses formes : renouvellement de la carte de résident permanent, demandes de citoyenneté canadienne, cours de conversation, recherche de logement, aiguillage vers des ressources communautaires, aide à l’emploi, banques alimentaires, etc.

« Les réfugiés n’ont pas perdu leur identité, leurs compétences ou leurs passions, souligne Mme Marshall. Ce sont des gens courageux qui ont besoin qu’on les soutienne jusqu’à ce qu’ils puissent retrouver la paix. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes