L’Armée du Salut et la maladie mentale

02
.01

Selon les statistiques, un Canadien sur cinq souffrira de maladie mentale durant sa vie. En 2020, la dépression sera la principale cause d’invalidité dans le monde. Les problèmes de santé mentale sont bien réels et ont des effets débilitants sur la vie professionnelle et personnelle de ceux qui en souffrent

Les personnes atteintes de maladie mentale font face à la pauvreté, au chômage, à l’itinérance et à l’isolement social. Que pouvons-nous faire pour mettre un frein à cette maladie qui les handicape sérieusement?

« Nous devons changer nos mentalités et nos attitudes à l’égard de la maladie mentale », dit la docteure Catherine Zahn, présidente et directrice générale du Centre de toxicomanie et de santé mentale. « Nous devons offrir aux personnes touchées par la maladie mentale la promesse d’un avenir meilleur. C’est un devoir moral. Je remercie l’Armée du Salut pour tout le travail qu’elle fait auprès de cette population. Nous partageons les mêmes valeurs de compassion et de respect. »

L’Armée du Salut s’est engagée à appuyer toutes les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale. L’année dernière, elle a aidé 1,85 million de personnes, dont certaines souffraient de maladie mentale.

  • Au Centre of Hope de l’Armée du Salut à St John’s, un travailleur social en santé mentale est présent deux fois par semaine lors de la pause-café.
  • Il y a un travailleur en santé mentale au centre communautaire et de réadaptation pour itinérants de l’Armée du Salut à Windsor, en Ontario.
  • Des professionnels en santé mentale de l’Armée du Salut offrent du soutien émotionnel et spirituel lors de catastrophes.
  • Au centre communautaire de l’Armée du Salut de Saskatoon, une chambre individuelle est destinée aux itinérants et aux personnes aux prises avec des troubles mentaux en état de crise. Les employés s’assurent que les clients prennent leurs médicaments, se présentent à leur rendez-vous, sont en sécurité et ont tout ce dont ils ont besoin.
  • L’Association canadienne pour la santé mentale occupe des salles de ressource au Centre of Hope de l’Armée du Salut à London, en Ontario, pour aider les clients avec des problèmes de santé mentale à trouver des logements convenables.

« La maladie mentale représente un enjeu économique et sanitaire majeur de nos jours », dit le major Tom Tuppenney, consultant en comportement. « L’Armée du Salut continue de répondre aux défis liés à la santé mentale en prenant compte de l’ensemble des besoins de la personne. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes