Un programme de partage alimentaire qui permet de manger sans se ruiner

03
.14

Le premier lundi du mois, Carolyn Jonsson, directrice de la formation des adultes, des services communautaires du centre des ressources familiales Barbara Mitchell de Calgary, se rend chez un grossiste pour faire l’épicerie. Elle ne fait pas les courses pour elle ou sa famille, mais pour la quarantaine de personnes qui se sont inscrites au programme 5 Loaves & 2 Fish (5 miches et 2 poissons).

Cette initiative de partage de la nourriture permet à des personnes seules et à des familles de profiter des avantages des achats massifs. Chaque portion coûte 5 $. Tout l’argent recueilli est mis en commun pour acheter principalement des fruits et des légumes frais dont le prix est souvent très élevé.

« Il est plus avantageux d’acheter des sacs géants de pommes de terre, d’oignons, de pommes ou d’oranges que des petits sacs, si on compare le prix au kilo. Malheureusement, quand votre budget est serré, vous ne pouvez pas vous permettre de faire de tels achats, dit Carolyn. Nous achetons en grandes quantités chez le grossiste afin d’obtenir de meilleurs prix. Ensuite, nous redistribuons le tout aux participants pour qu’ils jouissent d’une plus grande variété d’aliments, réduisent le gaspillage et en aient plus pour leur argent. »

Avec la montée en flèche du prix des aliments, de plus en plus de personnes adhèrent à ce programme qui dessert depuis ces débuts, en mai 2015, environ 30 à 40 participants. Toutefois, ce mois-ci, une soixante de personnes profitera de ce service.

May, qui participait pour la première fois, était tout sourire quand elle a récupéré ses victuailles dans les allées d’épicerie improvisées. « Je fais une bonne affaire », lance-t-elle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes