Fort McMurray : Après le feu de forêt

07
.21

« L’Armée du Salut commence à examiner et à anticiper les besoins de la collectivité de Fort McMurray, qui effectue la transition entre les phases d’intervention, de réintégration, de nettoyage et de reconstruction », indique le capitaine Mark Stanley de l’Armée du Salut en Alberta.

Le 4 juillet, le ministère de l’Agriculture et de la Foresterie de l’Alberta a indiqué que le feu de forêt était désormais considéré comme étant circonscrit et entièrement maîtrisé, et qu’il serait éteint. Entre-temps, des dizaines de milliers de personnes évacuées sont rentrées chez elles et, considérant ces faits, l’Armée du Salut s’est fixé trois objectifs clés.

  1. Continuer à tisser et à entretenir des liens ainsi que des partenariats avec les premiers intervenants, plus particulièrement avec le service des incendies et le centre d’intervention, dans le cadre du lancement des opérations de nettoyage.
  2. Offrir des soins psychologiques et spirituels continus à la population locale. Un événement traumatisant de la sorte entraîne des répercussions profondes chez les gens, qui perdureront pendant bon nombre d’années. L’Armée du Salut veut s’assurer que toutes les personnes qui désirent recevoir des soins psychologiques puissent y avoir accès, et ce, indépendamment de leur situation financière ou de leur assurance-maladie. L’Armée compte actuellement sur les services de quatre pasteurs et de quatre conseillers professionnels, mais des ressources additionnelles s’avèrent nécessaires.
  3. Élaborer des programmes qui visent à épauler les résidents dans le cadre de la pénible démarche de reconstruction. L’Armée du Salut souhaite en effet offrir une aide financière aux nombreux résidents qui n’avaient pas d’assurance ou qui étaient sous-assurés, au moment où ils rebâtissent leur vie et leur maison.

L’Armée du Salut vient en aide aux gens

Lorsque le feu de forêt s’est déclaré, le 1er mai 2016, les membres du personnel et l’unité d’intervention communautaire (UIC) de l’Armée du Salut à Fort McMurray ont immédiatement commencé à travailler en première ligne en servant de la nourriture et des boissons aux pompiers. L’Armée est restée sur place jusqu’à ce que toute la population locale ait été évacuée, c’est-à-dire jusqu’au 3 mai.

Lors de l’opération d’évacuation, des équipes de bénévoles ainsi que cinq UIC provenant de trois provinces ont offert des soins psychologiques et spirituels aux premiers intervenants ainsi qu’au personnel d’urgence de Fort McMurray. Elles leur ont aussi servi plus de 15 000 repas. L’Armée du Salut a répondu aux besoins immédiats de plus de 1500 évacués albertains en leur fournissant, de toute urgence, des bons d’achat pour des vêtements offerts dans les magasins d’occasions, des paniers de denrées alimentaires et des cartes-cadeaux.

Au moment où les évacués ont commencé à retourner dans leur collectivité, en début juin, l’Armée a envoyé une équipe de plus de 50 personnes pour leur offrir des rafraîchissements, de la nourriture, ainsi que des soins psychologiques et spirituels dans sept centres d’accueil. L’Armée du Salut continue de distribuer aux résidents de Fort McMurray des matelas, des produits de première nécessité pour bébés, des produits ménagers et d’autres articles donnés. Comme la demande pour ces biens a commencé à diminuer, on prévoit que la distribution prendra fin au début d’août.

À la mi-juin, les programmes d’action communautaire ont été rétablis et le magasin d’occasions de l’Armée du Salut à Fort McMurray a rouvert ses portes. Le refuge d’urgence ainsi que les quatre foyers de groupe de la ville ont également repris leurs activités; les foyers présentent d’ailleurs un taux d’occupation de 100 %. Il y a beaucoup de nouveaux visages dans ces établissements en raison du nombre de résidences qui ont été détruites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes