L’Armée du Salut aide les collectivités ravagées par les inondations en Saskatchewan

08
.02

Durant la semaine du 10 juillet, de nombreuses régions de la Saskatchewan ont connu des pluies torrentielles et des crues éclair, entraînant des centaines d’évacuations et forçant plusieurs communautés à déclarer l’état d’urgence. Le personnel des services d’urgence et d’aide aux sinistrés de l’Armée du Salut est rapidement arrivé sur place pour servir des repas et dispenser soins émotionnels et spirituels aux personnes évacuées et aux premiers intervenants. À présent, les résidents s’emploient à nettoyer les dégâts, mais l’Armée du Salut reste prête à apporter son aide.

« La zone la plus touchée, c’est Arborfield, une collectivité de 400 âmes située dans le centre de la Saskatchewan : une grande partie de la ville s’est transformée en lac », a déclaré le capitaine Rick Robins, un officier-pasteur de l’Armée du Salut en Saskatchewan. « Les pires dommages ont eu lieu dans la partie sud-est, qui a été inondée lorsqu’une route a cédé. »

« Nous avons servi des repas chauds au personnel d’urgence et aux résidents dévoués qui ont disposé des sacs de sable nuit et jour pour empêcher leur ville d’être engloutie, ainsi qu’aux évacués affamés qui tentaient d’accepter la dévastation. »

Le capitaine Robins a rendu visite à un couple dont la maison a été submergée par près de deux mètres d’eau. « L’épouse s’efforçait de sauver des eaux ce qu’elle pouvait », a-t-il raconté. « Nous ne posons pas beaucoup de questions. Les émotions sont trop à vif. Nous les avons écoutés et leur avons offert de l’aide en cas de besoin. »

Un autre couple avait orné sa maison d’un vaste aménagement paysager qui comprenait une cour étagée construite de traverses de chemin de fer. L’agencement paradisiaque a été totalement balayé par les flots. Cela faisait 30 ans qu’ils habitaient cette maison.

« Les riverains n’ont pas l’habitude de subir des inondations de cette ampleur, a précisé le capitaine Robins. L’eau a pris la ville d’assaut. Le plus dur maintenant, ce sera de tout nettoyer, de faire face aux pertes et de trouver un moyen de continuer à avancer. Et l’Armée du Salut se met à la disposition des résidents. Nous allons leur apporter tout le soutien que nous pouvons. Nous allons maintenir notre présence à long terme dans la région. »

Pendant ce temps, un déversement de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord a incité les municipalités à émettre des avis enjoignant à la population de faire bouillir l’eau courante avant de la consommer. Par ailleurs, un magasin aurait vendu toutes ses bouteilles d’eau en 15 minutes. Bien que certains avis aient été levés, les personnes en zones plus rurales sont toujours affectées.

« À ce stade, nous avons une palette de 78 emballages de bouteilles d’eau et nous sommes prêts à servir en cas de besoin », a assuré le capitaine Robins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes