Kingston after-school.web

Des jeunes font du bénévolat dans le cadre d’un programme parascolaire de l’Armée du Salut

02
.22

Jamie-Lynn a commencé à fréquenter le programme d’activités parascolaires de l’Armée du Salut de Kingston, en Ontario, à l’âge de 7 ans. Aujourd’hui, cette adolescente est bénévole là où elle a appris à lire et à écrire.

« Dès que j’ai su comment lire, écrire et faire des maths, j’ai réussi à l’école haut la main, dit Jamie-Lynn. J’adore ça ici. »

Les bénévoles comme Jamie-Lynn aident les plus petits à faire du bricolage ou leurs devoirs, à apprendre à couper des légumes en toute sécurité ou à accomplir des tâches ménagères.

« J’aime passer du temps avec les enfants et leur montrer des choses. En les côtoyant, j’apprends à cultiver ma patience », ajoute Jamie-Lynn.

Le programme est ouvert à tous, mais la plupart des participants proviennent de familles à faible revenu.

« Nous sommes situés dans un quartier chaud, notre programme d’activités parascolaires a donc toute sa place », explique Caitlin Marshall, coordonnatrice de programme. « Si les enfants ne sont pas chez nous, ils se retrouvent dans la rue, en proie à tous les dangers. Dans notre centre, ils peuvent jouer, découvrir de nouvelles choses et prendre un repas nourrissant. J’ai vu un grand nombre d’enfants s’épanouir grâce à cette initiative. »

Ce programme sécuritaire et éducatif est centré sur la forme physique et l’accompagnement scolaire ainsi que sur la musique et les arts.

« Si je ne travaillais pas comme bénévole, je resterais à la maison à regarder la télévision et à me tourner les pouces, dit Jamie-Lynn. Faire du bénévolat est une expérience totalement enrichissante. »

Avec votre soutien, l’Armée du Salut peut veiller à ce que davantage d’enfants profitent d’un programme d’activités parascolaires.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Brantford.volunteer

Donner un peu d’espoir à Noël

12
.05

Marg James, 64 ans, connait les vicissitudes de la pauvreté, les fins de mois difficiles et la pression d’offrir des cadeaux et de préparer un repas de Noël. « Un incident a changé le cours de mon existence, raconte-t-elle. J’ai eu besoin

Jason-FR

La Course du Père Noël transforme des vies

11
.23

« Cher Père Noël : Maman dit que nous n’avons pas les moyens d’acheter des biscuits cette année, seulement du lait. » Jason Le temps des Fêtes est habituellement une période de réjouissances, mais également de préoccupations et de contraintes