Booth centre shelter beds

De moins en moins de place pour accueillir les réfugiés qui arrivent à Winnipeg

03
.11

Depuis que les premiers réfugiés ont commencé à affluer à la frontière entre le Canada et les États-Unis, l’Armée du Salut leur offre le gîte et le couvert. Malheureusement, le Centre Booth de Winnipeg sera bientôt bondé.

« Nous avons déployé des efforts considérables pour héberger les demandeurs d’asile sans nuire aux autres services que nous offrons, indique le major Rob Kerr, de l’Armée du Salut. Nous tentons de leur faire le plus de place possible, mais nous avons encore du pain sur la planche. »

Jusqu’à présent, le Centre Booth, qui peut accueillir une centaine de réfugiés, en a reçu quatre-vingts.

« Nous savons qu’il faudrait en faire davantage, mais nous avons épuisé toutes nos ressources, ajoute le major. Ce dont nous avons besoin à présent, c’est de l’argent. »

Pendant la terrible tempête de neige qui a balayé le Manitoba au cours des derniers jours, dix-neuf personnes, qui cherchaient à traverser la frontière près d’Emerson, ont été sauvées.

« La situation est beaucoup plus grave que nous l’imaginions. J’ai discuté avec des personnes qui arrivaient de l’Oregon, du New Jersey et du Texas. Les hommes, les femmes et les enfants qui cherchent à quitter le territoire américain ne partent pas uniquement de Minneapolis. »

« Nous faisons tout ce que nous pouvons avec les moyens dont nous disposons. »

Pour aider l’Armée du Salut à répondre aux besoins concrets des réfugiés qui cherchent asile au Canada, cliquez ici (en anglais seulement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Pine.Lake_.web_

Présent auprès des jeunes, même après le camp

08
.02

Pour les enfants démunis, passer une semaine au camp leur permet de mettre de côté les défis liés à la pauvreté, de fuir le quotidien, d’améliorer leurs aptitudes interpersonnelles et d’acquérir de la confiance en soi. Mais, que leur arrive-t-il

Kingston.gardenAfterschool.web3

Semer l’espoir

08
.02

Le tout nouveau jardin communautaire du Center of Hope de l’Armée du Salut à Kingston, en Ontario, permet à la collectivité de cultiver des fruits et des légumes et de les distribuer aux personnes et aux familles à faible revenu.