2017-03-13_goderich-cooking-camp

Durant la relâche du mois de mars, un camp de cuisine procure à des enfants de nombreux bienfaits

03
.13

Pour la troisième année de suite, pendant la semaine de relâche du mois de mars, l’Armée du Salut à Goderich (en Ontario) transforme sa cuisine en salle de classe.

« Tout ce que j’ai fait, ç’a été de brûler des œufs. Et maintenant, je participe à un camp de cuisine », déclare Mason, avec un grand sourire. « Maman croit que j’ai besoin de suivre des leçons. »

Le camp de cuisine, offert grâce à un partenariat entre l’Armée du Salut et la circonscription sanitaire du comté de Huron, procure à des enfants âgés de neuf à quatorze ans une expérience culinaire pratique, ce qui leur permet d’apprendre de bonnes méthodes, de prendre de l’assurance dans la cuisine et de connaître l’importance de choix alimentaires éclairés.

« Notre objectif est d’aider les enfants à acquérir une bonne base de connaissance en cuisine et en alimentation saine qui leur sera très utile quand ils atteindront l’âge adulte », explique la lieutenante Laura Hickman, coordonnatrice du programme.

« Durant toute la semaine, les participants préparent leur propre dîner, ce qui peut comprendre des soupes, des salades, du chili con/sin carne, de la pizza et des desserts ― tout cela fait maison », ajoute la lieutenante Hickman. « Ensuite, à la fin de la semaine, les parents et les tuteurs sont invités à un dîner préparé par les participants. À cette occasion, chaque enfant reçoit un certificat de participation ainsi qu’un ensemble d’outils de cuisine : des gants de cuisinier, des linges à vaisselle, une planche à découper, des tasses et des cuillères à mesurer, ainsi qu’un livre de cuisine. »

Les enfants acquièrent des connaissances utiles en lisant des recettes, en utilisant en toute sécurité la cuisinière ou le four, en mesurant bien les ingrédients et en apprenant à faire de bons choix nutritionnels. Une ambiance détendue dans la cuisine contribue également à l’établissement de liens d’amitié durable.

« Travailler ensemble dans la cuisine est un excellent moyen pour les enfants de se faire de nouveaux amis », conclut la lieutenante Hickman. « L’exécution de tâches communes favorise la patience, la coopération et l’esprit d’équipe. Le camp de cuisine est devenu populaire, et les enfants veulent revenir. J’en suis très ravie. »

 

170322sw/fl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Pine.Lake_.web_

Présent auprès des jeunes, même après le camp

08
.02

Pour les enfants démunis, passer une semaine au camp leur permet de mettre de côté les défis liés à la pauvreté, de fuir le quotidien, d’améliorer leurs aptitudes interpersonnelles et d’acquérir de la confiance en soi. Mais, que leur arrive-t-il

Kingston.gardenAfterschool.web3

Semer l’espoir

08
.02

Le tout nouveau jardin communautaire du Center of Hope de l’Armée du Salut à Kingston, en Ontario, permet à la collectivité de cultiver des fruits et des légumes et de les distribuer aux personnes et aux familles à faible revenu.