Cuisiner, une bonne façon d’intégrer les nouveaux arrivants

03
.31

Immigration et anxiété vont de pair. S’adapter à une nouvelle culture, choisir des aliments sains et trouver des façons de se sentir chez soi font partie des nombreux défis que doivent relever les immigrants.

À Kelowna, en Colombie-Britannique, l’Armée du Salut et le Kelowna Community Resources offrent des cours de cuisine destinés à cette clientèle. Pendant quelques heures, une douzaine de nouveaux arrivants reçoivent de précieux conseils et oublient le stress associé à leur installation dans un nouveau pays.

« J’adore faire la cuisine et bien manger », dit Akemi, une participante. « Je viens dans le but d’améliorer mon anglais, de rencontrer des gens et d’en savoir plus sur le Canada. »

Chaque mardi, un chef de la région propose une nouvelle recette au groupe. Les cours sont gratuits et ouverts à tous ceux qui le désirent, et ce, peu importe leurs compétences et leur niveau d’expérience.

« Nous désirons aider les gens qui ont de la difficulté à s’intégrer à la société canadienne », indique Jamie Johnstone, coordonnateur de programmes à Kelowna. « Préparer et prendre un repas avec d’autres permet de créer des liens. »

Pendant six semaines, les participants essaient de nouvelles recettes, découvrent d’autres cultures, pratiquent leur anglais et partagent leur histoire.

« Les gens sont si gentils; c’est toujours agréable de discuter avec eux », déclare Akemi.

« Au début, les participants ne savent pas à quoi s’attendre et parlent très peu, raconte Jamie. Toutefois, ils se sentent rapidement à l’aise. En peu de temps, ils rient ensemble, apprennent de nouveaux mots et dégustent des plats délicieux. C’est génial. »

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes