2017_newmarket_volunteers_2_web

Des camarades de classe recueillent 75 sacs de vêtements

06
.20

Inspirés par un projet scolaire sur les inégalités sociales, Santhosh, 12 ans, et ses camarades de classe, Kostas et Navid, ont recueilli plus de 70 sacs de vêtements qu’ils ont remis au magasin d’occasions de l’Armée du Salut de Newmarket, en Ontario, dans le but d’aider les sans-abri.

« J’ai fait mes recherches, dit Santhosh. Je savais qu’en donnant à l’Armée du Salut tout ce que nous allions ramasser, des personnes démunies en profiteraient. »

L’objectif des trois garçons était de remplir 50 sacs avec des t-shirts, des pantalons, des chapeaux et des chaussures. Notre trio n’était pas peu fier d’avoir dépassé son objectif.

« Nous avons déposé notre dépliant, qui expliquait pourquoi nous sollicitions les gens, ce que nous cherchions, quel organisme recevrait les biens recueillis et quand nous ferions la collecte, dans quelque 45 foyers, raconte Santhosh. Les résidents du quartier ont bien aimé notre idée. »

Une semaine plus tard, nos trois larrons, accompagnés de leurs parents, ont récupéré les vêtements et les chaussures et remis des mots de remerciement.

« Je recommencerais n’importe quand, ajoute Santhosh. Quand je pense aux personnes itinérantes, je n’ai qu’une seule envie… leur donner un coup de main. Il est bon de savoir que j’ai aidé quelqu’un qui a de la difficulté à s’acheter de la nourriture et des vêtements ou à avoir une maison. »

« L’Armée du Salut comprend les personnes défavorisées et tend la main à ceux qui sont dans le besoin ou dans la rue. Quand nous sommes allés porter nos sacs au magasin d’occasions, les employés nous ont dit : “Merci beaucoup!” Ça m’a fait chaud au cœur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes

Pine.Lake_.web_

Présent auprès des jeunes, même après le camp

08
.02

Pour les enfants démunis, passer une semaine au camp leur permet de mettre de côté les défis liés à la pauvreté, de fuir le quotidien, d’améliorer leurs aptitudes interpersonnelles et d’acquérir de la confiance en soi. Mais, que leur arrive-t-il

Kingston.gardenAfterschool.web3

Semer l’espoir

08
.02

Le tout nouveau jardin communautaire du Center of Hope de l’Armée du Salut à Kingston, en Ontario, permet à la collectivité de cultiver des fruits et des légumes et de les distribuer aux personnes et aux familles à faible revenu.