2017-09-08_computer-training1

Des cours d’alphabétisation offerts aux adultes et qui favorisent l’estime de soi et l’équité sociale

09
.12

Imaginez un instant que vous avez 59 ans et que vous êtes incapable d’épeler les mots « bateau », « pas » ou « aide ». « C’est démoralisant de ne pas savoir lire ou écrire, déclare Bob. Cela dit, je m’attaque maintenant à ce problème. »

Bob participe au Stages Education Program (STEP : « programme d’apprentissage par étape ») de l’Armée du Salut à Winnipeg. Tout adulte ayant un niveau d’alphabétisation peu élevé, généralement en deçà d’une sixième année, peut s’inscrire à ce programme communautaire d’alphabétisation.

« L’alphabétisation est la pierre angulaire autour de laquelle s’articulent les compétences et l’estime de soi des gens, et qui permet à ces derniers d’atteindre leurs objectifs, explique Carley, qui enseigne dans le cadre du Programme légiféré d’équité en matière d’emploi (PLÉME). Des choses qui semblaient impossibles aux yeux de ces personnes deviennent possibles. »

Les conséquences du décrochage

Adolescent, Bob a peiné à terminer sa septième année scolaire. « On m’a poussé à passer au niveau suivant, mais j’avais l’impression que j’avais encore énormément de choses à apprendre, explique Bob. Cette situation me frustrait et j’ai donc décroché. »

Au fil des ans, le faible niveau d’alphabétisation de Bob a eu des répercussions dans de nombreuses sphères de sa vie comme sa capacité à lire son courrier, à aider ses enfants à faire leurs devoirs ou à lire la posologie d’un médicament.

« J’ai occupé mon dernier poste pendant 15 ans, et lorsque mon employeur a découvert que je ne savais ni lire ni écrire, il m’a montré la porte… », témoigne Bob.

À propos du STEP

Le programme d’éducation offert par le STEP est modulable. Un plan d’apprentissage est élaboré pour chaque élève. Le STEP vise à améliorer le niveau d’alphabétisation, l’estime de soi, la discipline personnelle, la responsabilisation sociale, ainsi que le bien-être psychologique et physique des gens. Il est possible d’y suivre des cours de lecture, de rédaction, de mathématiques, de sciences sociales, d’informatique et d’acquisition de connaissances pratiques.

« J’enseigne souvent à des élèves qui n’ont pas été à l’école depuis de nombreuses années pour diverses raisons, explique Carley. Certains d’entre eux ont pris soin de membres de leur famille qui étaient malades, d’autres ont eu des démêlés avec la justice, et il y en a qui ont simplement eu une mauvaise expérience à l’intérieur du système d’éducation. »

« J’ai appris à écrire des mots comme ‘‘aide’’ et ‘‘vouloir’’, précise Bob avec un sourire aux lèvres. Je me sens mieux dans ma peau, et le fait de venir ici me motive à me lever le matin. Lorsque je prends connaissance d’une offre d’emploi, je comprends ce qui y est demandé, comme mon adresse. J’étais incapable de faire cela auparavant. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes