Enceinte et abandonnée : une maman retrouve l’espoir et la confiance

Enceinte et abandonnée : une maman retrouve l’espoir et la confiance

10
.09

Lorsque Pei Pei a découvert qu’elle était enceinte de jumeaux, elle était ravie. Cependant, en apprenant la nouvelle, son ami a déclaré qu’il ne voulait pas d’une telle responsabilité et lui a demandé de se faire avorter. Quand Pei Pei a refusé, il l’a quittée.

“Je rêvais de vivre avec un homme qui m’aimerait et aimerait nos enfants, raconte Pei Pei, 25 ans, et non d’un homme qui m’en voudrait d’être enceinte.”

Il y a cinq ans, Pei Pei, qui vivait en Chine, est venue au Canada afin de poursuivre des études en comptabilité. Lorsqu’elle a appris qu’elle était enceinte, elle a su qu’elle ne pourrait pas retourner dans son pays d’origine.

“Les mères célibataires sont toujours un sujet tabou et honteux en Chine ” explique, Pei Pei.

Triste, seule et sans espoir, Pei Pei s’est enfermée dans sa chambre, et ne parlait à personne. Cependant, au milieu de cette période d’incertitude et de crainte, elle était déterminée à prendre soin de la santé de ses enfants à naître.

Pendant une visite prénatale à l’hôpital, une travailleuse sociale a parlé à Pei Pei du centre Bethany Hope de l’Armée du Salut, à Ottawa, un centre multiservices pour les jeunes parents et leurs enfants.

“Le centre Bethany m’a aidée à vivre ma grossesse. J’y ai appris à préparer des repas sains et à être une bonne mère. Leur programme Parent Enterprise m’a procuré des connaissances et du réconfort qui ont changé ma vie.”

Le programme Parent Enterprise

“Le programme Parent Enterprise offre aux parents une vaste gamme de choix en matière d’éducation et d’emploi, explique Shawna Norman, coordonnatrice du programme. Ils acquièrent des compétences dans de nombreux domaines : travail en équipe, gestion du temps, préparation d’un budget, recyclage de vieux objets, etc.”

Salvation Army Parent Enterprise Program helps single mom support her family Au programme Parent Enterprise, Pei Pei a appris à fabriquer des cartes en couleurs et des bijoux qu’elle vend pour subvenir aux besoins de ses jumeaux.

“Le fait de créer me détend,” explique Pei Pei. Et pendant que je travaille, les jumeaux sont à la garderie du centre, ce qui me donne un peu de liberté et la possibilité de socialiser avec des femmes qui sont dans une situation semblable à la mienne.

“Avant, je doutais de mes capacités et j’étais déprimée. Maintenant, j’ai confiance en moi. Je suis heureuse et confiante.”

“J’espère que vous aimez mon travail.”

Pour de plus amples renseignements sur le centre Bethany Hope, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles connexes

Comment un toxicomane a reconstruit sa vie

Comment un toxicomane a reconstruit sa vie

04
.16

Cory, âgé de 30 ans, a failli réussir sa tentative de suicide. Après des semaines passées à l’hôpital, il a cherché sur l’Internet des centres de traitement des dépendances. C’est ainsi qu’il a pris connaissance du Centre of Hope de