Santiago n’oubliera jamais son expérience dans un camp d’été

07
.04

Depuis que l’été est arrivé, Santiago, neuf ans, compte les jours qui le séparent de son séjour dans un camp de vacances.

Il y a deux ans, Santiago et sa famille ont quitté la Colombie pour s’installer au Canada. Au cours de leur premier été à Gatineau (Québec), ils ont eu recours aux services d’aide à la famille de l’Armée du Salut. C’est ainsi que la mère de Santiago, Shirley, a entendu parler du camp d’été. Elle était cependant nerveuse à l’idée de se séparer de son fils.

« Santiago avait très envie d’y aller, dit Shirley. L’expérience lui avait plu énormément, et il était impatient d’y retourner. Quand il a appris qu’il était inscrit, il a commencé son compte à rebours. »

Le camp de vacances de l’Armée du Salut au Québec est situé sur la rive du magnifique lac l’Achigan, à Saint-Hippolyte, dans les Laurentides. Inauguré en 1933 et administré par l’Armée du Salut, le camp accueille été après été des milliers de petits Québécois. Chaque semaine, on propose un thème particulier. Il y a également les camps d’aventures et ceux à l’intention des mamans et de leurs enfants.

« Le lac est ce que je préfère le plus, confie Santiago, surtout les randonnées en canoë et en pédalo. Je me suis fait de nombreux amis, dont certains parlent espagnol comme moi. À deux reprises, mes pairs et moi avons remporté le trophée de la « table la plus propre ». J’étais vraiment fier. »

Depuis des dizaines d’années, l’Armée du Salut propose des camps d’une semaine et des camps de jour. L’an dernier, plus de 4 000 jeunes ont séjourné dans un camp d’été de l’Armée du Salut.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les camps d’été de l’Armée du Salut ou pour envoyer un enfant au camp, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes