Armée du Salut

L’Armée du Salut et l’intimidation

L’Armée du Salut et l’intimidation

02
.21

Au Canada, la Journée du chandail rose vise à contrer l’intimidation, un problème majeur qui touche un enfant sur cinq. L’Armée du Salut a mis sur pied le programme de gestion de la colère Képi rouge destiné à enseigner aux jeunes, dont plusieurs sont des victimes ou des agresseurs, comment maîtriser leurs émotions dans des situations stressantes. « Dans de nombreux cas, dès que les enfants s’expriment sur les raisons de leur colère, l’intimidation en est souvent la cause », indique Sandra Reid, travailleuse auprès des jeunes de la collectivité de Newmarket,

Nourrir les enfants affamés

02
.15

Chaque jour, un enfant canadien sur cinq va à l’école le ventre creux. L’Armée du Salut de St. Albert, en Alberta, a mis sur pied un programme alimentaire pour aider ces jeunes à se concentrer sur leurs études. « Lorsque nous avons

Dépendance et délivrance

02
.09

La toxicomanie des parents de Matt est l’une des principales raisons qui expliquent pourquoi ce dernier a décidé de quitter le foyer familial à l’âge de 16 ans. Il est ensuite lui-même entré dans un cycle de dépendance et d’itinérance

Une jeune fille ordinaire accomplit des choses extraordinaires

02
.06

À 7 ans, Alyah a donné tout le contenu de son portemonnaie à un itinérant affamé de Toronto. Depuis, elle allège la souffrance des sans-abri et aide les plus démunis. « Nous nous apprêtions à partir lorsque j’ai vu un itinérant qui tenait un petit écriteau sur lequel était écrit : “Donnez-moi un peu d’argent, s’il vous plaît. J’ai faim!”, raconte Alyah, qui est maintenant âgée de 11 ans. J’ai été surprise, car je ne savais pas qu’il y avait des gens qui vivaient dans la rue. » Après avoir fait une découverte aussi surprenante,

Place aux donateurs

01
.26

Pourquoi les gens donnent-ils à l’Armée du Salut? Afin de trouver la réponse, nous avons décidé d’interroger les donateurs et de vous faire connaître les extraordinaires histoires qui se cachent derrière leurs dons. Marie « Il y a quelques années, notre

Dans le tourbillon de la dépendance

01
.21

Randi n’avait aucune difficulté à camoufler sa dépendance à la cocaïne et à la méthamphétamine en cristaux. Elle a même réussi à berner ses enfants et sa famille pendant longtemps. Mais, lorsqu’elle a réalisé que sa dépendance la détruisait, elle a demandé de l’aide à l’Armée du Salut. « J’ai refusé d’admettre mon problème pendant une longue période de temps, indique Randi, 28 ans. Puis, lorsqu’on m’a retrouvée errant dans les rues, délirante et incapable de me rappeler qui j’étais, j’ai compris que ma situation était sérieuse et que je devais reprendre

En harmonie avec les personnes dans le besoin

01
.18

L’année dernière, trois jeunes frères de Qualicum Beach, en Colombie-Britannique, ont décidé d’améliorer le sort des gens de leur collectivité… et ils ont réussi! « Nous voulions que notre musique contribue à changer les choses pour les personnes les plus vulnérables

À la recherche d’un toit

01
.18

Elsie, 83 ans, a passé des mois à dormir dans les rues inhospitalières de Toronto en attendant de se trouver un toit… n’importe quel toit. « Je n’ai jamais rien vécu de tel, raconte-t-elle à un membre du personnel de

Quand la température chute, les sans-abri ont besoin de chaleur

Quand la température chute, les sans-abri ont besoin de chaleur

01
.05

Lorsque la température plonge au-dessous de zéro, le froid pose de grands risques aux personnes qui vivent dans la rue. Au Canada, l’Armée du Salut aide les sans-abri à rester au chaud. « Peu importe la situation dans laquelle se trouvent les itinérants, nous voulons simplement les amener dans des endroits sécuritaires où ils pourront se réchauffer », déclare Mark Stewart, directeur du Centre Booth de l’Armée du Salut, à Winnipeg. En période de grand froid, des intervenants du Centre Booth de l’Armée du Salut sillonnent les rues à bord d’une