Armée du Salut

Michel Profile.web

Une vie marquée par la dépendance

06
.21

« Il n’y avait aucun nuage à l’horizon ce jour frisquet de novembre. Je me trouvais sous le pont Pattulo (Vancouver), à l’extrémité sud, à la recherche d’un endroit pour dormir, raconte Michel. J’étais sans logement depuis deux mois, malade et fatigué de la vie, et je me demandais à quoi pourrait ressembler un avenir sans alcool. « J’ai commencé à boire à 15 ans. Je voulais avoir du plaisir et l’air adulte. En plus, j’étais timide avec les filles. Quand je buvais, j’avais plus de facilité à leur parler.

Ricky.web

Heureux d’avoir une deuxième chance

06
.07

Tout ce que Ricky trouvait à faire était de penser à sa prochaine dose. « Ma famille était tout ce que j’avais, dit Ricky. Donc, quand ils ont décidé de me déshériter en raison de ma dépendance, j’ai su que je devais changer. Je me suis alors tourné vers l’Armée du Salut. » Depuis plus de 60 ans, le centre Harbour Light de l’Armée du Salut à Vancouver offre un refuge à tous ceux qui cherchent du soutien concret pour régler des problèmes existentiels. En plus d’y trouver le gîte, les participants obtiennent

floorhockey2_a2

Le programme Healthy Homes donne de l’espoir à un homme aux prises avec la maladie mentale

05
.17

Au cours d’une année donnée, un Canadien sur cinq sera touché par la maladie mentale ou une dépendance. Glen Kurti, 32 ans, qui a commencé à faire du bénévolat à l’Armée du Salut, est l’un d’eux. Après des années de hauts et de bas et de relations conflictuelles, Kurti a appris qu’il était atteint de troubles bipolaires. Il est reconnaissant au programme Healthy Homes de l’Armée du Salut, à London (Ontario), du soutien qu’il a reçu pendant cette période difficile. « Je me sens en sécurité et non jugé. Ici,

2017-04-24_feature

L’Armée du Salut exprime sa reconnaissance à l’un de ses dévoués bénévoles

04
.28

L’objectif de la Semaine de l’action bénévole est de remercier les personnes qui se dévouent au sein de leurs collectivités. « À l’occasion de la Semaine de l’action bénévole, nous saluons la contribution désintéressée de nos bénévoles qui, l’an dernier, ont consacré quelque 1,2 million d’heures à l’œuvre de l’Armée du Salut », explique Michelle Weekes, directrice nationale du bénévolat pour l’Armée du Salut. « C’est grâce à eux que nous sommes en mesure d’aider un plus grand nombre de démunis. » Faites la connaissance de Tiffany « Je venais