Armée du Salut

Kingston after-school.web

Des jeunes font du bénévolat dans le cadre d’un programme parascolaire de l’Armée du Salut

02
.22

Jamie-Lynn a commencé à fréquenter le programme d’activités parascolaires de l’Armée du Salut de Kingston, en Ontario, à l’âge de 7 ans. Aujourd’hui, cette adolescente est bénévole là où elle a appris à lire et à écrire. « Dès que j’ai su comment lire, écrire et faire des maths, j’ai réussi à l’école haut la main, dit Jamie-Lynn. J’adore ça ici. » Les bénévoles comme Jamie-Lynn aident les plus petits à faire du bricolage ou leurs devoirs, à apprendre à couper des légumes en toute sécurité ou à accomplir des tâches ménagères. « J’aime

Haiti Hurricane Destruction #5

Un travailleur humanitaire nous livre un récit intéressant

02
.22

Le 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew, qui a frappé le sud-ouest d’Haïti, a détruit 200 000 résidences. De plus, près de 14 millions de personnes ont eu besoin d’aide humanitaire. L’Armée du Salut, qui était déjà présente sur le terrain, a distribué des denrées et,

2017-02-09_setting-goals

Un peu de lumière au bout du tunnel

02
.13

Pour Leena, 38 ans, pauvreté et monoparentalité sont étroitement liées. « J’ai du mal à joindre les deux bouts, dit-elle. Sans l’Armée du Salut, ma situation serait encore pire, car je ne rêverais plus. » Le conjoint de Leena l’a quittée en 2014

2017-02-06_medicine-hat_feeding-prog

On trouve de l’espoir à notre table

02
.13

Il y a un an, David, âgé de 44 ans, était vulnérable et sans abri. En acceptant d’aller à la soupe populaire de l’Armée du Salut à Medicine Hat, en Alberta, il a réalisé son rêve de prendre un repas chaud et nourrissant. « Au centre, je ne suis pas un numéro. Il y a toujours quelqu’un qui me salue et prend de mes nouvelles. » En 2016, l’Armée du Salut a servi plus de 15 000 repas aux laissés-pour-compte de Medicine Hat. « Nous servons le souper cinq fois par semaine, dit Ian Scott,

Joseph. HL.web

Quand l’alcool a le dessus

01
.30

Après 30 ans de consommation quotidienne d’alcool, Joseph a eu l’occasion de s’en libérer grâce à l’Armée du Salut. Mais pouvait-il s’engager à améliorer sa situation? C’était une décision qui lui revenait. « Tu dois faire un choix », lui a dit un intervenant de l’Armée du Salut. « Tu peux continuer de boire pour le reste de ta vie, et très probablement en mourir, ou tu peux chercher à régler ton problème. » Joseph a abusé de l’alcool durant la plus grande partie de sa vie adulte. Le fait qu’il travaillait dans la

OttawaEDS.web_

La face cachée des services d’urgence

01
.30

De nombreux Canadiens connaissent l’Armée du Salut, mais très peu d’entre eux sont au courant de tous les services offerts par cette organisation, comme les services d’urgence et d’aide aux sinistrés (SUAS). Un grand nombre de premiers intervenants apprécient les

Thriftstore.web.1

Des vêtements usagés peuvent changer des vies

01
.19

Janvier est le mois par excellence pour donner à l’Armée du Salut les articles ménagers et les vêtements usagés qui encombrent nos armoires et nos penderies. En posant ce geste, nous aidons des personnes qui en ont vraiment besoin. « Les dons contribuent grandement à répondre aux besoins des plus démunis, précise Michele Walker, directrice nationale des opérations de détail au Service national de recyclage de l’Armée du Salut. Nous avons toujours besoin de vêtements, d’articles ménagers et de meubles usagés, et ce, particulièrement pendant la saison froide. Des milliers de