Armée du Salut

Homeless-Vet

Grâce à un partenariat, l’Armée du Salut offre des services d’hébergement à des vétérans sans abri

11
.07

Dans un pays aussi développé que le Canada, il est difficile de croire que 2 250 vétérans seront sans abri le jour du Souvenir. Afin d’aborder la question de l’itinérance chez les vétérans, le Centre of Hope de l’Armée du Salut à Halifax, en partenariat avec VETS Canada (Veterans Emergency Transition Services), offrira des services d’hébergement de transition et de soutien. « Le retour à la vie civile peut être très difficile pour une personne qui a subi un traumatisme et traversé des crises, déclare Rebekah Brounstein, coordonnatrice des services

communitykitchen.web

Les ingrédients de la réussite

11
.07

En raison de ses crises de panique, Courtney, âgée de 28 ans, ne pouvait plus quitter sa maison. Son trouble d’anxiété social et son TSPT lui empoisonnaient l’existence. Aujourd’hui, elle participe aux cuisines collectives organisées par l’Armée du Salut où, en

End summer hunger. 2017 web.

De chef d’entreprise à cliente d’une banque alimentaire

10
.27

Yolla possédait une entreprise florissante à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse. Mais, le jour où ses fournisseurs ont commencé à augmenter leurs prix, elle a vu ses ventes chuter et a dû fermer boutique. Aujourd’hui, elle reçoit le soutien de l’Armée du Salut et se réjouit de ne pas être seule pour relever les défis que la vie lui envoie. « Lorsque j’ai déposé le bilan, j’étais bouleversée. Je n’avais plus aucun revenu et n’arrivais pas à payer les factures. J’ai tout perdu – ma maison, mes meubles et mon estime de moi », raconte

John.web_3128

L’Armée du Salut comble un vide en santé mentale

10
.27

Chaque fois que John, un résident de Winnipeg, recevait son congé de l’hôpital après avoir été soigné pour des problèmes de santé mentale, il ne savait pas où aller. Aujourd’hui, il participe au programme de soins en établissement Le Havre

Shannon-WebFeature-2

Une vie sans drogue, c’est possible!

10
.20

Avant de suivre le traitement de toxicomanie offert par l’Armée du Salut, Deena (nom fictif) consommait quotidiennement, souffrait d’anxiété et de dépression et avait une relation houleuse avec sa mère. Aujourd’hui, elle travaille, fréquente l’université, est entraineuse sportive et ne

Red.cap

Un programme de gestion de la colère pour aider les enfants

10
.16

Il n’est pas rare que les enfants aient de la difficulté à gérer leurs émotions. Nicole, 11 ans, se battait beaucoup à l’école. De son côté, Lindsay aimait bien pousser les gens. Aujourd’hui, grâce au programme de gestion de la colère Képi rouge de l’Armée du Salut, à Darmouth, en Nouvelle-Écosse, elles savent comment désamorcer la tension et maîtriser leurs émotions dans des situations frustrantes. « Je me sens mieux, dit Nicole. Grâce aux trucs que j’ai appris, j’ai cessé de me battre et de sortir de la classe parce que j’étais

Tia.web

L’Armée du Salut change la vie de jeunes en difficulté

09
.05

Tia a été élevée dans une famille pauvre et dysfonctionnelle où il y avait très peu de figures paternelles. À 14 ans, elle est chassée de la maison et dort chez des amis. Malheureusement, elle se retrouve rapidement à la rue et sombre dans une spirale infernale. Aujourd’hui âgée de 19 ans, Tia est reconnaissante envers l’Armée du Salut et contente que le pire soit derrière elle. « Quand on m’a flanquée à la porte, j’avais de mauvaises fréquentations et j’étais accro aux médicaments, raconte Tia. Me droguer me permettait de tout oublier