Armée du Salut

Thanksgiving Cedarbrae

Une banque alimentaire qui réduit le stress lié à l’Action de grâce

10
.28

Barbara, âgée de 33 ans, ne veut pas être une statistique. Elle fait pourtant partie des 850 000 Canadiens qui reçoivent chaque mois de l’aide d’une banque alimentaire. À l’Action de grâce, en réfléchissant à nos nombreux privilèges et aux possibilités qui s’offrent à nous, prenons une minute pour penser aux centaines de milliers de familles canadiennes qui ont de la difficulté à manger à leur faim. ”Parfois, mes enfants me disent : ”j’ai mal au ventre”, raconte Barbara. Je pleure tous les jours, car ils ont faim et je n’ai pas

De la classe à la cuisine

De la classe à la cuisine

10
.09

Pendant 10 ans, Bonnie avait peur d’utiliser un couteau de cuisine. Des crises de panique l’empêchaient de manger et de préparer des aliments nutritifs. Puis, elle a trouvé un moyen de gérer ses angoisses. “J’avais peur de tout dans la cuisine, raconte Bonnie. Avec de l’aide et une grande dose de patience, j’ai acquis assez de confiance pour couper des légumes, désosser des morceaux de viande et servir des repas de poulet.” Bonnie a terminé avec succès le programme Dinner Bell de l’Armée du Salut à Campbell River, en Colombie-Britannique

Un acre d’espoir

Un acre d’espoir

10
.09

La saison du jardinage est commencée, et les jardins communautaires de l’Armée du Salut poussent un peu partout à travers le pays. “Rien n’égale la satisfaction de cultiver vos propres légumes et de donner vos surplus aux gens de votre

Les sourires de la réussite

Les sourires de la réussite

10
.09

Pendant la plus grande partie de sa vie, Guy, âgé de 42 ans, était incapable de regarder les gens dans les yeux. Inhibé socialement, il refusait d’être touché ou étreint. Aujourd’hui, il occupe un travail, serre la main de ses collègues et peut tenir une conversation. Guy est atteint d’autisme, un trouble complexe du développement cérébral. Son comportement est souvent compliqué et difficile, ce qui a eu des conséquences négatives considérables sur son cheminement vers une vie d’adulte autonome et productive. Aujourd’hui, grâce aux ressources et au soutien offerts par

Spa Days

Journées de soins esthétiques

10
.06

À l’Armée du Salut de St. John (N.-B.), Tanya a profité d’une rare journée de détente et de soins attentifs – une occasion qui tombait à point pour cette femme qui fonctionne en mode survie. Tanya, qui avait été infirmière, avait développé une dépendance aux analgésiques après un accident. Elle avait tout perdu : son emploi, son mari, et sa maison dans un quartier aisé. « Dire que Tanya souffrait d’un manque d’estime de soi serait un euphémisme », explique Shelly McCready, coordonnatrice du ministère d’entraide collective de l’Armée du Salut. « La journée