Armée du Salut

Foodbank Cover

De nouveaux livres de recettes à l’intention des clients de banques alimentaires

11
.11

À la suite d’un sondage sur les besoins de ses clients, la banque alimentaire de l’Armée du Salut à Penticton (C.-B.) a publié une deuxième série de cinq livres de recettes. « Cette initiative vise à offrir aux gens des recettes simples et variées en fonction des denrées alimentaires généralement obtenues dans les banque alimentaires, et axées sur une alimentation riche en protéines végétales, raconte Barb Stewart, coordonnatrice de la banque alimentaire. Nous distribuons ces livres de recettes gratuitement. » Il a fallu plusieurs mois pour mettre le projet en

Ebola

Entrevue avec le major Samuel Amponsah, secrétaire général du secteur du Libéria Par Linda Leigh, rédactrice attitrée, Territoire du Canada et des Bermudes

11
.05

Décrivez-nous la situation au Libéria depuis les 10 derniers mois et aujourd’hui. L’épidémie d’Ebola a débuté en mars. C’était la première fois que cela arrivait avec une telle ampleur, et beaucoup de gens n’avaient pris aucune précaution. Ils pensaient que ça ne durerait pas. Par conséquent, l’épidémie s’est propagée d’un pays à un autre. Le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée partagent une frontière. Quand l’Ebola est arrivé dans les villes, le gouvernement a demandé à la population de réduire au minimum ses déplacements, mais des personnes contaminées étaient

Food Bank

De la charité à la dignité

10
.28

“À la banque alimentaire, le plus grand cadeau qu’on peut faire aux gens consiste à leur donner un choix“, explique Elliott Innes, directeur des services communautaires et d’aide à la famille à Fort Erie, en Ontario. “C’est pourquoi nous ne préparons pas de paniers à l’avance. Nous laissons les gens choisir selon leurs besoins.“ Un Canadien sur cinq saute des repas pour joindre les deux bouts, et les banques alimentaires sont devenues une des principales ressources pour combattre la faim. “Je me sens très humilié quand je manque d’argent et

Le programme Healthy Eating Kitchen de l’Armée du Salut à Vancouver améliore les compétences et l’avenir des participants

Le programme Healthy Eating Kitchen de l’Armée du Salut à Vancouver améliore les compétences et l’avenir des participants

10
.09

Il y a six mois, Angela et ses parents vivaient dans les nuages toxiques du smog, à Shanghai, la plus grande ville de Chine. Les épisodes de pollution grave devenaient plus fréquents et, en raison des risques que la situation présentait pour leur santé, ils ont décidé de partir, en abandonnant leur vie aisée et tout ce qui leur était familier. Une intégration difficile “Nous avons choisi Vancouver pour plusieurs raisons, explique Angela, notamment l’environnement sain, les possibilités dans le domaine de l’éducation et le climat tempéré. Cependant, le changement